2009 Procès des Templiers Roussillonnais

Sortie patrimoine Rivages des Arts du 24 novembre 2009 organisée par Francis Noell, Président de l’Association Catalane du Patrimoine, membre actif de Rivages des Arts.
 
– Visite de l’église de Trouillas où eut lieu le procès des Templiers roussillonnais.

Visite de l’église Ste Marie de la Commanderie des Templiers du Roussillon du Mas Deu. (prononcez Mas Déou) 

Visite de l’église Ste Marie de Nyls également propriété des Templiers.
C’est l’initiative du roi de France qui crée l’affaire des Templiers Roussillonnais.
Philippe le Bel alerte par lettre dès le 16 octobre 1307, trois jours après avoir fait prendre les Templiers de son royaume, les autres rois, en particulier ses parents d’Aragon et de Majorque.
Les deux monarques hésitent d’abord, demandent des informations au Pape et ne suivent qu’après avoir pris connaissance des instructions du Souverain Pontife, données le 22 novembre 1307.

En Roussillon, les frères sont arrêtés deux jours avant la Noël de 1307 et emprisonnés au Masdeu où ils attendent leur jugement qui est ouvert contre eux par l’évêque d’Elne, Ramon Costa, que deux ans plus tard, en décembre 1309 en l’église de Truillas.

Après un procès exemplaire l’enquête est enfin close en août 1310. 
Le roi de Majorque n’essayant même pas de réutiliser ses Templiers comme le fait le roi du Portugal, ceux du Masdeu prennent tout simplement leur retraite.
Le mas Deu ou Déu (prononcez Mas Déou) 
Installé au Mas Déu depuis 1132, l’ordre a développé un véritable réseau sur le territoire des Pyrénées-Orientales, cette communauté est bien intégrée dans la société de son temps.
Les templiers du Masdeu sont seigneurs à Palau, Sant Hipòlit, Terrats, Nyls, Orla.
 
Bien qu’entouré de murailles, le Masdeu est un couvent plus qu’une forteresse et le rôle des Templiers roussillonnais se limite à gérer et rentabiliser leur domaine et à participer à l’effort de financement de la croisade pour laquelle ils paient tous les ans une participation.
 
Récupéré par les frères hospitaliers lors du démantèlement de l’ordre, le Masdeu perdra de son importance.
La seconde guerre mondiale ne l’a pas épargné : Il fut en partie soufflé par une explosion d’un dépôt de munitions allemand en 1944.
Il reste peu de choses du bâtiment médiéval, la majorité de l’élévation visible aujourd’hui date du xviiie et xixe siècle lorsque le Masdeu servit de centre de production vinicole.
La commanderie du Masdeu est aujourd’hui une propriété privée et ne peut pas se visiter.
L’église Sainte Marie de Nyls n’a pas été construite par les Templiers.
Elle existait déjà au XIe siècle, mais les frères du Masdeu l’ont aménagée dès qu’ils l’ont eue en leur possession en 1182, à la suite de la donation de Guillem de Montesquiu, qui fait d’eux les seigneurs de Nyls.
 
A l’époque moderne, l’édifice a longtemps servi de grange à une exploitation agricole et sa restauration, d’abord commencée, semble maintenant abandonnée.
WEBOGRAPHIE
https://www.les-pyrenees-orientales.com/Patrimoine/MasDeu.php
https://fr.wikipedia.org/wiki/Commanderie_du_Mas_Deu
http://www.leguide66.com/ponteilla-nyls.html
https://mediterranees.net/moyen_age/templiers/nyils.html
https://mediterranees.net/moyen_age/templiers/derniers.html
https://mediterranees.net/moyen_age/templiers/proces.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fr_FRFrench