Le Greco 5/5 Le Concile de Trente et les Arts de Marie Viallon

Pour télécharger clic sur Le Concile de Trente et les Arts,
extrait page 6
Fin novembre 1563, on aborde enfin la question des images. Le débat n’est plus de
savoir si on accepte ou non la représentation anthropomorphique de la divinité puisque
l’Eglise estime que c’est un fait acquis depuis le concile de Nicée II en 787, même si les
réformés ont une position radicalement contraire.
En fait, la discussion —surtout entre les jésuites et les autres— porte sur le caractère sacré des images c’est-à-dire savoir si elles doivent être vénérées pour ce qu’elles représentent (images de Dieu, scènes de la vie du Christ ou de la Vierge, portraits des saints ou figurations de leurs martyres, …) ou si elles doivent
être honorées pour elles-mêmes, faire l’objet d’un culte, car elles sont bénites, … etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fr_FRFrench